Une nouvelle paire de roues ? Alu ou carbone ?

Une nouvelle paire de roues ? Alu ou carbone ?

Une nouvelle paire de roues ?

Voici ma réflexion quand au choix d’une nouvelle paire de roues pour mon vieux vélo de route (Giant modèle Defy). Je vous livrerai un premier compte rendu suite aux premières sorties réalisées.

La recherche et le choix d’une paire de roues pour un vélo est toujours épineuse. En effet en plus des limitations imposées par le cadre du vélo ( type d’axes et dimensions, système de de freinage, dégagement maximum pour les pneus, etc..)  il faut aussi définir le cadre d’utilisation de cette paire de roues. Et là il ne faut pas trop se louper au risque de choisir une paire de roues soit trop exclusives et spécialisées soit trop polyvalentes et donc pas assez performantes dans certain nombre de conditions. Le budget alloué va aussi grandement influer sur la sélection finale mais cela va sans dire.

Impositions et cahier des charges :

Tout d’abord mes impositions étaient les suivantes :

  • freinage sur jante
  • axes en serrage rapides ou quick release (entraxe 130 et 100 mm).
  • taille 700c ( ou 622mm)
  • taille maxi pneus 25-26 mm

Le programme ou le cahier des charges  :

  • utilisation sur routes et en terrain vallonné ( j’habite maintenant en Isère).
  • je souhaitait un freinage performant sur le sec et le mouillé et une durabilité des jantes.
  • programme de sorties courtes ou à la journée ( pas ou peu de bikepacking prévu) par temps sec (mais bon sur une journée on n’exclu pas la pluie…).
  • budget maxi alloué  700 à 800 €.
  • fiabilité et facilité d’entretien.

Après quelques recherches et calculs entre le prix de revient d’un achat paires de roues du commerce ou montage perso, j’ai fini par choisir la facilité en jetant mon dévolu sur une paire de roue DT swiss PR1400 DICUT® oxic 21. Le bon choix ? L’avenir me le dira.

En attendant un test longue durée je vous livre mes premiers ressentis et vous explique ce choix.

lien du produit : https://www.dtswiss.com/fr/roues/roues-route/performance/pr-1400-dicut-oxic

Pourquoi ce choix ? :

Sur le papier la faible hauteur de jante ( 21 mm) et le poids contenu devrait aidé dans les % et le dénivelé typique du relief environnant dans lequel je souhaite évoluer.

Le nouveau revêtement enfin traitement des bandes de freinage devrait permettre un freinage performant et endurant quelques soit les condition climatiques. Fini les changements de jantes usées jusqu’aux témoins d’usures à la sortie de l’hiver ?

La possibilité d’un montage tubless pourrait etre intéressant afin de limiter les vibrations de mon cadre ( raide et non filtrant) et de gagner un peu en confort.

Le système de roue libre DT swiss (ratchet system) fiable et facile d’entretien voir évolutif ( changement du nombre de points d’enclenchements) est réputé et je connais bien celui-ci.

Les rayons droits ( SP) et plats seront un gage d’aérodynamique et de gain de poids.

Le look sobre avec la bande de freinage sombre et la jante noire mate on dirai des jantes en carbone.

Le prix remisé sur le net est « raisonnable » par rapport aux prix des roues jantes en carbone et cela à largement dicté mon choix pour ce vieux vélo un peu démodé.

Essais et premières impressions :

Montage des roues pour essai :

Montage en chambre à air butyl, pneus Continental GP4000 25 mm de section( si j’avais pu j’aurai monté du 28 mm), pression env 6,5 bars, poids du cycliste environ 78 kilogrammes.

Premières constatation les jantes sont plus larges que celle d’origines et il m’a fallu détendre au max mes étriers de frein sram force afin de faire passer la jante et de placer correctement les patins de freins. Le ballon du pneu est un peu plus imposant que sur mes PSL0. Normal ces jantes mesures 18 mm entre crochets et 21,5 mm en extérieur.

Premières sorties :

Directement dans le vif du sujet, je suis monté au dessus de chez moi vers le plateau des petites Roches pour le début du col du Coq ( montées entre 8 et 11%).

En grimpette les roues sont faciles à emmener mais rien de fulgurant par rapport aux roues d’origines du Giant ( des PSL 0 by DT) pas étonnant on est presque sur le même poids. La rigidité latérale est bonne et celle verticale aussi. Les roues ne sont pas trop raides, le cercle bas semble etre gage d’un peu de confort ou de souplesse.

Sur les sections plates ça roule bien aussi et il est facile de tenir les 35 km/h. Question inertie cela reste acceptable pour des jantes basses  montagne et assez comparable à mes roues d’origine. Sur ce point  je n’ai jamais roulé avec des jantes dites hautes ou de plus de 30 mm donc mon impression est toute relative on va dire. De toute façon ces roues sont destinées à la montagne et donc l’inertie n’est pas de mise. Les roulements DT sont toujours aussi bons, bien fluides et silencieux.

A la première descente je n’ai pas ménagé les freins. Les premiers freinages ont été un peu étranges… Puissants au début on arrivait vite à un plateau de puissance de freinage et on devait écraser un peu plus les leviers. Cela vibrait un peu et finissait pas faire un étrange bruit de sifflement sourd un peu comme avec des jantes en carbone ….  Arrivé en bas après environ 600 m de dénivelé négatif le bilan était donc assez mitigé pour cette première descente.

En inspectant les patins je constate que ceux ci étaient déjà bien entamés ! Un dépôt bleuâtre d’usure de patins sur les jantes était observable. Il est à noter que DT préconise uniquement l’utilisation de patins en gomme spécifique pour le traitement Oxic et qu’ils sont bien entendu pas donnés…  Par la suite cette usure c’est un peu stabilisée et les bruits et vibrations ont disparus. Le freinage est devenu plus constant et prédictif et le bruit à aussi quasi disparu. J’aurai peut-être dû roder les patins correctement sur du plat avant de me lancer directement dans une descente pour un premier essai ?

Après environ 250 kilomètres, un petit bruit métallique de tintement régulier est apparu. Rien de dramatique mais bien énervant. J’ai aussitôt suspecté les rayons de la roue arrière du coté opposé roue libre. En effet j’ai lu sur des forums qu’il semble que cela soit arrivé à nombre de pratiquants. J’ai donc effectué une reprise de tension des rayons de la roue arrière. J’ai été très surpris de l’écart de tension entre le coté roue libre( RL) et celui opposé RL : plus que du simple au double et ce malgré l’utilisation d’une jante asymétrique! C’est selon moi le revers de la médaille du 11vitesses en entraxe 130 mm. Les corps de RL sont imposants et accentuent la fermeture du parapluie sur le coté RL . Je suis toujours en 10 vitesses et j’aurai préféré avoir un corps de RL compatible uniquement 10v et me passer de la rondelle sous la cassette et gagner de précieux % d’équilibre de tension G/D.

Le relevé de tension montrait clairement selon moi un petit manque de tension sur le coté opposé RL : 62 kgf relevé pour environ 131 kgf sur le coté RL. J’ai donc monté le coté ORL à environ 73 kgf et la résultante fut environ 157 kgf  pour le coté RL. Cela est un peu beaucoup pour une jante alu mais je me suis dit que DT avait du utiliser des rondelles PHR sous les têtes de rayons et que cela devrait etre ok. L’avenir me le dira ….

Une fois cette reprise de tension effectuée le bruit à disparu et la roue arrière me semble aussi etre un peu plus « dure » et réactive.

Pour le moment je n’ai testé ces roues qu’en conditions sèches et montagneuses. Après environ 550 km et plus de 8000 m de D+ je suis assez satisfait pour le moment. Les bandes de freinage sont toujours intactes. Par contre les patins sont déjà plus de à moitié consommés à l’avant, ce qui laisse supposer un changement avant les 1000 km sauf si cela se ralenti suite à la poursuite du rodage de la surface de freinage ?

J’espère que le roulage et que le freinage sous la pluie sera bon et que cela viendra confirmer mon impression du moment. Cela est donc à suivre prochainement.

 

 

 

2 thoughts on “Une nouvelle paire de roues ? Alu ou carbone ?

  1. Salut Sylvain,

    mes roues shimano dura ace c24 sont HS (témoins d ‘usure outre passés…) et je recherche un équivalant.
    Je pèse 20kg de moins que toi et du coup je sélectionne toujours des roues légères et avec un minimum de rayons. Tu as d’autres idées pour moi ? Merci Mec 😉

    1. Bonjour Bruno,
      Essaye de te renseigner pour savoir ci tes jantes shimano pourraient etre vendues nues ? Un re-rayonnage peut valoir le coup si tes rayons et moyeux sont nickels non ?
      Sinon vu ton poids effectivement tu peux aller sur des jantes avec un nombre de rayons réduits au max ( mai attention en cas d’avarie ça part direct en 8 )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *